LaureKeepintouch

S’expatrier à l’étranger

De plus en plus de personnes songent à s’installer à l’étranger pour diverses raisons. Les études, le travail, le rêve d’une vie meilleure… Pour ma part, comme beaucoup d’entre vous le savent déjà ce fut par amour d’un pays: la Turquie. Une destination qui étonne encore lorsque j’en parle. Pourtant, cela fait déjà 5 années que je poursuis mon rêve Stambouliote pour mon plus grand bonheur. Si vous souhaitez vous aussi partir à l’étranger, voici quelques conseils qui pourront vous être utiles.

Trouver le bon moment?

Avant de franchir le pas, il y a toujours des appréhensions ce qui est tout à fait normal. Être confronté à une nouvelle culture, une langue étrangère, ainsi que toutes les démarches administratives peuvent en effrayer plus d’un au début. Et puis le temps passe et ce rêve est toujours présent en nous. Alors la vraie question est: “qu’est-ce qui nous retient aujourd’hui pour franchir le pas?” Est-ce la peur qui nous freine? est-ce la famille? Les amis? Peut-être aussi des moyens financiers… Mais lorsque l’on y pense, nous trouvons souvent des tonnes d’excuses pour repousser l’échéance. Dites-vous bien que vous ne serez jamais prêt à 100%, alors n’attendez pas le bon moment. Commencez dès maintenant à planifier votre départ.

La joie d’avoir réalisé son rêve!

Partez à l’aventure!

Si vous ne voulez pas vivre un Pékin Express sans caméra à devoir dormir chez l’habitant au bout de quelques semaines ce conseil vous sera utile! Avant d’aller s’installer dans un pays, il est judicieux de s’y rendre au préalable au moins une fois dans le cadre d’un court ou long séjour. La première fois, vous êtes en phase de découverte et donc d’émerveillement (ou au contraire, vous déchantez rapidement). Mais si dans le vol de retour vous êtes nostalgique à l’idée de rentrer, c’est plutôt bon signe! Renouvelez ce type de séjour si vos finances vous le permettent. Cela permettra de confirmer ou non vos premières impressions. Vous découvrirez de nouveaux endroits et pourrez repérer les quartiers dans lesquels il fait bon vivre.

Prendre des renseignements

Il va de soit que lorsque l’on souhaite changer de vie pour aller à l’étranger de nombreux détails sont à prendre en compte. Le contexte politique actuel, le coût de la vie, taux de chômage, le taux de change si il y en a un, etc… Seulement après une étude de ces différents points, vous pourrez envisager ou non de quitter votre emploi et appartement actuel. Le plus simple restant de partir dans le cadre des études (programme Erasmus). Ou d’avoir un contrat d’expat’ (comme un VIE). Dans ces cas, les démarches sont en générale plus faciles.

Reste la question du visa. Suivant les destinations vous avez différents type de visa. Certains ne vous donneront pas la possibilité de travailler, d’autres ne seront pas suffisant pour rester sur place. En effet, il vous faudra prendre rendez-vous auprès de la préfecture pour demander un permis de résidence. La encore vous aurez différents type de permis de résidence (court séjour, long séjour, touristique, etc…). Soyez sûre d’avoir tous les papiers nécessaires avant de partir, afin de ne pas être pris au dépourvu.

Commencez à former votre réseau

Consulter les forums d’expat’ ou rejoindre un groupe sur Facebook peut également contenir une mine d’informations. Déjà, ce vous donnera une première impression du contexte général. Est-ce que les personnes sur place rencontrent des difficultés? Si oui les identifiées. Vous trouverez également de bonnes adresses. Si vous ne souhaitez pas louer un appartement meublé, vous aurez toujours des expats sur le point de retour. Dans ce cas, vous pourrez faire de bonnes affaires. La plupart souhaitent vendre leur meubles, souvent en parfait état à moindre coût. Alors n’hésitez pas!

Istanbul vue du ciel…

Démarches sur place

Vous voici dans le pays de vos rêves, visa en poche. Si vous pensez qu’il ne reste plus qu’a trouver un logement vous vous trompez. Une démarche très importante, que de nombreux expatriés oublient, est de s’inscrire dans le consulat Français le plus proche. Pourquoi? me direz-vous. Pour trois raisons très simples. D’une part cela vous cela vous permettra de pouvoir voter aux différentes élections tout en étant à l’étranger. Si vous perdez vos papiers d’identités, le consulat pourra vous aider à les renouveler (ce qui est beaucoup plus difficile sans être inscrit). Et pour finir, en cas de crise dans le pays (Exemple: politique, catastrophe naturelle, etc…). Le consulat pourra prendre les mesures nécessaires pour vous prévenir et vous venir en aide.

Commencez à vous intégrer

Il y a un constat que je peux faire au bout de 5 ans d’expatriation et que je trouve un peu dommage. Même si il est utile d’avoir un réseau francophone sur place, la plupart des gens ne cherchent pas à s’intégrer localement. Au contraire, allez à la rencontre des gens! Essayez d’apprendre la langue du pays. En Turquie par exemple, même si vous ne connaissez que 3 mots en turc, les gens seront très heureux de voir que vous vous intéressez à leur culture! De plus, cela vous sera extremement utile dans la vie quotidienne. Que se soit pour vos démarches à la banque, aller chercher du pain ou demander votre chemin… N’ayez pas peur et lancez vous!

Le mal du pays, un mythe?

On en parle peu mais il est réel. Certains jours vous péterez la forme et d’autres seront nostalgiques. Vous rêverez sûrement de croissants au petit déjeuner. Vous aurez du mal à trouver votre shampoing habituel. Votre bon morceau de fromage avec votre baguette de pain vous manquera au bout de quelques mois, ainsi que les Granolas ou les lions au goûter. Un cliché? Croyez moi vous passerez aussi par cette étape! Mais une fois que vous aurez pris vos marques sur place et que vos habitudes changeront, tout ira pour le mieux!

Le plus difficile dans l’expatriation, est dans le cas de figure ou l’on est seul(e), loin de ses proches… Certes Whatsapp et Skype sont des applications merveilleuses, mais il n’y a pas un jour qui passe sans que je ne me pose la question si mon choix de venir m’expatrier en Turquie n’est pas finalement un choix “égoïste”. Chaque jour passé loin de ma famille est un jour ou je ne peux pas créer de souvenirs avec eux. Au fond de moi, je sais que je le regretterai sûrement un jour… Alors lors de mes séjours en France, j’en profite un maximum pour passer du temps avec eux! Et je rentre la valise pleine de bonne nourriture Française.

Conclusion:

Oui vous aurez sûrement de temps à autre le mal du pays mais vous vivrez une expérience unique! J’espère que ces conseils vous seront utiles. Allez-vous franchir le pas? Peut-être est-ce déjà fait? Faites moi rêver et dites moi quelle est la destination qui vous donne des étoiles dans les yeux rien que d’y penser 🙂

Commentaires

Commentaires

2 Replies to “S’expatrier à l’étranger”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *