LaureKeepintouch

Comment bien choisir ses chaussures de running?

Lorsque l’on débute une nouvelle activité sportive, il est essentiel de bien s’équiper. On pourrait penser à tort que pour la course à pied, il suffit de prendre n’importe quelle paire de basket que nous possédons déjà à la maison. Pourtant, si l’on veut protéger nos tendons, muscles et articulations le plus longtemps possible, une paire de chaussures adaptée est primordiale.

Retenez bien que nous sommes tous différents et n’avons pas tous les mêmes objectifs. Il y a donc certaines règles à respecter si on ne veut pas se blesser.

Lorsque vous allez en magasin, ne choisissez pas seulement votre paire de chaussure en fonction de la marque, de son design, couleur, etc… 

1. Apprenez quelle est votre type de foulée

Il existe 3 types de foulée: Neutre, supinateur et pronateur. Alors pour définir quelle est votre type de foulée, vous avez 2 options:

Soit de vous rendre en magasin. En effet, la plupart des boutiques spécialisée en running disposent à présent d’un tapis de course avec une caméra afin de faire des tests avec un vendeur. Vous pourrez ensemble définir quelle est votre type de foulée. Ou bien d’avoir une ancienne paire de chaussure avec laquelle vous aviez l’habitude de courir. Dans ce cas, il vous suffira de regarder à quels endroits la semelle est usée.

  1. Vous êtes un coureur avec une foulée neutre: si la semelle de est usée en bas du talon et au niveau du milieu de la plante de pied. Vous avez donc tendance à courir “à plat”.
  2. Vous êtes un coureur supinateur: si la semelle est usée vers l’extérieur. Vous courez plutôt avec l’extérieur du pied.
  3. Vous êtes un coureur pronateur: si la semelle est usée vers l’intérieur. Vous courez donc avec l’intérieur du pied.

2. Prendre la bonne pointure

Un détail qui à toute son importante pour éviter les blessures pendant l’effort. Généralement on conseil de prendre une pointure de plus (voir une pointure et demie) que notre taille habituelle en course a pied. Idem en trail pour éviter les frottements en descente. Pourquoi une telle différence? Tout simplement car après 30 min d’effort, le pied commence à gonfler. Si la taille est trop petite vous risquez de ne pas pouvoir finir vos derniers KM. Donc si vous chaussez habituellement du 38 pensez à prendre du 39 (voir 39,5). Et pour être sûre de ne pas vous tromper, il peut être utile d’aller essayer vos futures chaussures en magasin plutôt en fin de journée. De cette façon, le pied aura déjà gonflé et vous pourrez vous faire une idée plus facilement.

3. Définir quelle sera votre pratique

Il est essentiel de savoir quelle sera votre pratique et également sur quel type de terrain. Athlétisme sur piste? course à pied sur route? Trail en forêt/sentier? Chacun pourra trouver son bonheur avec un amorti différent certes, mais adapté à chaque situation.

Le trail par exemple, nécessite généralement plus d’adhérence et les semelles sont plus souvent résistantes aux chocs. Protégeant notamment des impacts de pierres. Privilégiez donc des semelles à crampons pour les terrains boueux, cailloux, etc…

La course à pied étant généralement sur route, vous vous dirigerez plutôt vers des chaussures avec des semelles plus lisses.

Si jamais vous avez encore du mal à vous décider, souhaitant peut être tester les deux discipline, vous trouver aussi des chaussure entre les deux dites “routes et chemins”. Elles ne sont donc pas trop cramponnées, ni trop lisses et vous permettront de courir sur ces deux types de terrains.

4. Pour quelle distance?

Nous n’avons pas tous les même objectifs. Par conséquent, si vous trouverez des chaussures adaptée pour courir un marathon et d’autres parfaite sur de plus courtes distances. Un bon vendeur devrait vous poser la question de votre fréquence d’entrainement pour définir quelles chaussures vous conviendraient.

5. Le drop

Le drop qu’est ce que c’est? C’est la différence de hauteur de la semelle entre l’avant du pied et le talon.

En athlétisme par exemple nous trouvons généralement des drop proche de zéro. Ce que l’on appelle chaussure minimaliste et sont souvent très souples. Mais pour débuter la course à pied il est déconseillé de prendre ce type de chaussures pour une raison très simple. Un coureur qui court pied nu (donc sans drop) va énormément solliciter ses tendons et articulations. Sur une longue distance sans avoir d’entrainement au préalable, cela peut engendrer des tendinites. C’est pour cette raison que pour les débutants il est recommandé de commencer avec un drop important car cela soulage les tendons et les mollets. Puis, avec de l’entrainement on peut s’orienter vers un drop plus faibles, tout en diminuant progressivement.

6. Autres conseils

Ne pas négliger les chaussettes souvent renforcées à certains endroits stratégiques. Adaptées au running pour éviter l’échauffement des pieds et les ampoules, qui peuvent être douloureuse pendant l’effort. Vous pouvez également utiliser une crème avant d’enfiler les chaussettes pour diminuer les frottements. Si besoin, vous pouvez également consulter un podologue qui vous fera des semelles orthopédiques sur mesure, si cela a un coup (compter environ 100 euros), cela pourra vous changer la vie et vous éviter des blessures.

J’espère que vous trouverez la paire la plus adaptée a votre pratique, afin de vous entrainer dans les meilleures conditions tout en vous faisant plaisir.

Il ne me reste plus qu’a vous souhaitez de trouver chaussure à votre pied! (ahah elle était facile celle la)

Tous mes conseils en vidéo juste ici:

5 Conseils Pour Bien Choisir Ses Chaussures de Running

A très vite pour un nouvel article sportif!

N’hésitez pas à venir me faire un petit coucou sur instagram –> @Laurekeepintouch

Pour d’autres articles de running >> clique ici <<

Commentaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *